Liste Tous pour Bréhat conduite par Marie-Louise Rivoalen - Élections municipales des 15 et 22 février 2020

Ce que nous ne voulons pas...

La judiciarisation de la vie quotidienne est en train de gagner Bréhat.

Nous qui nous croyions à l’abri, sur notre caillou, de tous les tumultes de la vie moderne où individualisme, rancœur et goût du pouvoir se côtoient, poussant les uns à entamer d’incessantes procédures judiciaires quand d’autres se chargent de dénoncer leurs voisins.

Il n’en est rien. Et vous le savez.

 

Combien de procès ont eu lieu ces deux dernières années visant certains d’entre nous sur Bréhat ?
Qui en a tiré profit, vraiment ?

Personne. Et certainement pas vous.

Ces procès ont coûté beaucoup de temps, d’énergie et d’argent.

L’acharnement juridique que certains imposent à Bréhat ne laisse rien présager de bon pour l’avenir.

Comment vivrons-nous dans notre petite commune demain, nous croisant sur la place du bourg, nous jaugeant d’un regard suspicieux pour savoir si oui ou non nous sommes du même clan ?

Que se passera-t-il dans les années qui viennent, si nous sommes contraints de consacrer notre temps et notre énergie à des procédures juridiques à répétition ?

Sommes-nous condamnés à subir cela pendant et au-delà des élections, quel qu’en soit le résultat ?

Le vrai lieu du débat électoral, c’est notre communauté dans toutes ses composantes et sa diversité. Ce n’est pas le tribunal.

Le vrai débat, c’est le débat d’idées.

Pas celui des avocats.

Que voulons-nous vraiment pour Bréhat ?

pdfTélécharger ce document